Qui a peur de la déconstruction ? : Pour une philosophie du don, par Aurélien Barrau

“Quand cette déconstruction a commencé à être étudiée en Europe et en Amérique du Nord, au milieu des années 1970, il s’agissait d’abord de tenter de dépasser les oppositions binaires d’origine métaphysique (nature / culture, présence / absence, parole / écriture, ici / ailleurs, corps / âme, etc.) et plus particulièrement la « hiérarchisation violente » qui y était presque toujours implicitement associée. La déconstruction était alors en premier lieu un « sur-retournement » de ces oppositions, non pas pour mettre l’autre terme en avant mais pour penser au-delà de la structure oppositionnelle elle-même.” A.Barrau