Entre les mots et les choses : intervention de Claire Petitmengin

“Qu’il s’agisse de prendre soin des autres ou de cultiver la terre, de faire de la recherche ou de construire des maisons, entrer en contact intime avec sa propre expérience est un acte de libération et de résistance. Au sein de toutes les activités humaines, il est urgent de créer, entre les mailles du tissu serré des règles, des contraintes et des horaires tendus qui empêchent ce contact, des espaces de résistance: des espaces où, ensemble, nous nous autorisons à ralentir, à respirer, à écouter la dimension ressentie qui anime nos vies, à en laisser émerger de nouvelles visions et de nouvelles histoires, à imaginer de nouvelles façons de faire, démontrant ici et maintenant qu’elles sont possibles.” Claire Petitmengin

La dynamique pré-réfléchie de l’expérience vécue et l’expérience d’apprendre, par Claire Petitmengin

L’exposé portera sur une dimension profondément pré-réfléchie de notre expérience vécue, la dimension « ressentie », qui semble jouer un rôle essentiel dans la microgenèse d’une idée comme dans celle d’une compréhension, d’un sens. À partir de plusieurs exemples, il sera montré qu’elle possède des caractéristiques structurelles spécifiques, différentes de celles de l’expérience dont nous sommes habituellement conscients. Les étapes du processus qui permet d’en prendre conscience seront examinées et le rôle de cette prise de conscience dans l’expérience d’apprentissage sera interrogé.