Bernard Lubat dans le doute

Improvisation – résistance – ‘jouer’ tous les jours pour être dans la vie vivante, et non dans une carrière – autodidacte – “je ne suis pas croyant, je suis pratiquant” – “tant que c’est une hypothèse, c’est valable” – “le dissonant, ça questionne” – “quand on a peur on n’est pas libre, mais quand on est libre ça fait peur. Donc il y a dilemme” – ‘jouer’ à apprendre à écrire – “des solitudes solidaires” – “science friction. On est là pour le dissensus, pas pour le consensus” – “j’ai ma carrière derrière moi et mon œuvre devant moi” – “L’art c’est ce qui pose problème. Si vous êtes pas là pour poser un problème, vous risquez de disparaître en croyant que vous allez être reconnu comme solution” – “Emmerdez-nous avec votre subjectivité” – “j’ai rien à vendre, j’ai à vivre” – ‘la certitude du doute’ – “Tant qu’il y a du doute il y a de l’espoir. La certitude, c’est terminé, on est mort” – “la vie, c’est impossible. Alors on se plante. Et puis on se moque. C’est de l’humus, c’est de l’humain, c’est pas du robotique”